16 mars 2017 Véro 0Comment

Les îles de Guadeloupe sont regroupées au sein d’un archipel qui rassemble 5 îles et groupes d’îles. L’ensemble forme un site touristique haut en couleurs.

Les îles principales de Guadeloupe

La Guadeloupe est principalement composée de deux îles, Basse-Terre et Grande-Terre, qui sont séparées par un fin bras de mer du nom de Rivière salée. Vues d’en haut, ces deux îles prennent la forme des deux ailes d’un papillon, d’où le surnom « île papillon » donné à la Guadeloupe.

Basse-Terre constitue l’aile gauche, sur la partie ouest de la Guadeloupe. Cette terre est considérée comme la plus sauvage de l’archipel, avec sa grande forêt tropicale de 17 000 ha et son volcan. Mais c’est également la ville principale de l’archipel de Guadeloupe. Basse-Terre est la destination rêvée des amateurs de randonnées.

A l’est de l’île de Guadeloupe se trouve Grande-Terre : l’aile droite du papillon. C’est dans cette île que la vie est la plus animée. On y trouve des stations balnéaires très intéressantes.

Les îles des dépendances de Guadeloupe

Un peu plus loin au large des îles principales de Guadeloupe sont disséminés les groupes d’îles de Marie-Galante, de la Désirade et des Saintes. Ces petites terres dispersées dans l’océan Atlantique et dans la mer des Caraïbes sont comme des lucioles tout autour du grand papillon de la Guadeloupe.

Marie-Galante se démarque par son riche patrimoine gastronomique et son style de vie paisible. Des plages paradisiaques pour se détendre, des sites naturels à découvrir, des moulins et des distilleries à visiter… Marie-Galante s’avère être une destination touristique à part entière.

La Désirade est le paradis pour les passionnés des bains, des plongeons, des découvertes sous-marines et des farnientes sur des plages de sable blanc avec des barrières de corail.

Les Saintes sont composées de deux îles habitées qui vivent aux rythmes de l’agriculture et de la pêche, permettant de profiter pleinement de baies extraordinaires. Les Saintes sont également une belle destination des amoureux des oiseaux, dans les 6 îlets sauvages qui regorgent de plusieurs espèces de volatiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *